Patrons, installez-vous dans l’open-space !

Oui, dans les films, le boss admire la vue de Central Park par la grande baie vitrée de son bureau en buvant un scotch, avant de se retourner pour accueillir son visiteur introduit par son assistante vraiment classe. Et oui, ça fait un peu rêver parce que ce boss a l’air bien tranquille pour établir sa stratégie, construire une vision, et épater tous ses interlocuteurs. Et pourtant.

Quand le fondateur nous informe que son bureau occupera tout le dernier étage de l’immeuble, celui où il y a la grande terrasse avec la belle vue… Quand un manager nous glisse qu’il aimerait ne pas être sur le même bench de bureaux que son équipe, mais avoir un petit espace à part… Quand le patron nous demande de monter des cloisons au fond de son open-space pour lui créer un bureau fermé… On a envie de leur demander « pourquoi ? » !

Alors, pourquoi ?

Les bonnes raisons invoquées par ces patrons sont, dans le désordre : « Je passe beaucoup de temps au téléphone, mes appels dérangent l’équipe. », « Je traite des sujets confidentiels comme le financement de l’entreprise ou les augmentations de salaires. », « Je reçois nos actionnaires et des clients grands comptes, et nous voulons donner une image professionnelle de l’entreprise. », « Je ne peux pas être interrompu sans cesse par l’équipe quand je travaille sur le business plan ou sur un contrat de partenariat stratégique. ».

Ajoutons une autre bonne raison, jamais évoquée parce que politiquement incorrecte. Avoir quelques avantages, comme celui de choisir son bureau, quand on est le patron, c’est une petite compensation pour les milliers d’heures de travail passionné données sans compter, et pour la lourde charge de guider l’aventure. Alors, oui vous l’avez mérité votre petit espace à vous.

Une fois évoquées toutes ces bonnes raisons, examinons la situation avec un peu plus de recul. Voyons si c’est vraiment une bonne idée pour vous et pour votre entreprise d’investir dans le bureau du boss…

Harvey Specter est cool mais il est old school !

A l’heure du nomadisme et du télétravail, à l’heure où nous installons dans tous les bureaux des phone booths, espaces nomades, et autres boxes de toute taille, réévaluez votre manière de travailler. Si vous me dites que vous n’avez pas d’ordinateur portable, j’aurais du mal à vous croire. Si vous me dites que vous en avez un, je vous invite à vous installer dans un petit coin cosy spécialement conçu à cet effet ! Les boxes ou espaces chill ne sont pas réservés aux équipes. Si les collaborateurs y trouvent le calme et la confidentialité nécessaires à la concentration, pourquoi pas le patron ? Si chez vous, vous répondez à vos mails assis dans un canapé et vous téléphonez en arpentant votre salon, faites-le au bureau.

Et en parlant de chez vous, qu’est-ce qui vous empêche de décider d’une matinée de télétravail pour vous-même ? Nous parions même que votre famille va apprécier vous garder un peu plus le matin.

Exemplarité (et optimisation des coûts)

Pour toutes les bonnes raisons listées plus haut, il y a au moins une bonne question à se poser. Notamment : est-ce que quelqu’un dans votre équipe est dans la même situation que vous. Est-ce que les commerciaux sont tous tout le temps au téléphone ? Est-ce que le DAF et la RH traitent des sujets ultra sensibles ? Est-ce que le marketing a besoin de calme pour son activité créative ?

Vous voulez montrer l’exemple ? Commencez par renoncer à votre bureau ! Si vous avez votre bureau fermé, soyez certain que la direction marketing et la direction technique vont suggérer la même chose pour eux. Les arguments pour leur dire non seront un peu courts. Si vous n’avez pas de bureaux, vous n’aurez aucune argumentation à fournir. Et plus votre cahier des charges pour les nouveaux bureaux mentionne de bureaux fermés, plus le devis augmente. Gardez du budget pour les espaces nomades.

Team spirit

Si vous avez installé votre bureau en haut de la tour, votre équipe va vous scruter quand vous en descendrez et se mettra naturellement au garde à vous… Si l’équipe est habituée à votre présence parmi elle, l’échange d’informations sera naturel. Aujourd’hui, un collaborateur racontait son étonnement de voir le grand patron de son groupe américain en visite dans les bureaux parisien s’asseoir à côté de lui dans l’open-space. Quand à midi, ce patron se lève et dit aux équipes assises sur le même bench « on va déjeuner à la cafétéria ? », chacun sent que ce déjeuner va être une occasion en or de discuter, échanger, briser les barrières, et aussi avoir en direct la vision du patron

Assis dans l’open-space, vous partagez les rites de votre équipe, ses blagues et son état d’esprit… Restez au cœur de l’ambiance pour y insuffler vos valeurs. Montrez sans avoir besoin de l’exprimer ce que vous attendez des collaborateurs, comment vous pensez qu’il faut travailler. Si vous en avez envie, vous pouvez aussi facilement accompagner les équipes, répondre à leur question, couper court à toute rumeur, éteindre toutes les inquiétudes à naître. Si le patron est parmi nous, nous connaissons les difficultés de l’entreprise et nous savons qu’il cherche des solutions.

Assis dans l’open-space, personne n’envisagera que vous ne mesurez pas les efforts faits par l’équipe. Vous comprenez en direct le travail de chacun et vous pouvez encourager l’entraide en la pratiquant vous-même. Encore mieux : asseyez-vous à des places différents tous les jours !

Soignez votre image 

Est-ce que le patron qui s’isole dans son bureau pour discuter stratégie avec les financiers n’est pas une image aussi désuète que celle de la ménagère de qui met son tablier pour faire la vaisselle pendant que son mari lit le journal ?

Que ressentent les équipes et les visiteurs en voyant le bureau du patron ? Si vous avez le bureau de vos rêves, peut-être : « Wow, quelle classe le bureau de ce type ! Cette boîte doit cartonner. »  Si vous n’avez pas de bureau du tout et que votre place était la même que celle des autres de l’équipe, peut-être : « Ah bon ?! Wow, ce type doit vraiment savoir de quoi il parle. »

Est-il raisonnable de diriger une entreprise sans avoir un petit coin bien à soi où l’on peut téléphoner en paix ? Faites l’expérience, il sera toujours temps de vous aménager un espace à vous si cela ne fonctionne pas, et partagez votre expérience avec nous !